Nouvelles mesures de soutien pour lintégration dans léducation

first_imgEn septembre, les élèves de la Nouvelle-Écosse profiteront de l’embauche de plus de 190 nouvelles personnes, y compris des praticiens en matière de soins aux enfants et aux jeunes, des spécialistes du soutien parental, des aides-enseignants, des psychologues et des orthophonistes, afin de répondre aux besoins complexes des classes et des élèves, avec un accent sur les mesures de soutien comportemental et de soutien pour les élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme. « Nous sommes entièrement engagés à prendre les mesures et à faire les investissements nécessaires afin d’améliorer l’intégration dans l’éducation pour les élèves et leurs familles, affirme Zach Churchill, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Nos élèves ont besoin de plus de soutien pour réussir, et les enseignants ne peuvent pas y arriver seuls. » Le gouvernement a offert une mise à jour, aujourd’hui 8 mai, sur le rapport rédigé par la Commission sur l’intégration dans l’éducation intitulé « Les élèves en premier ». « Je suis ravie de la réponse rapide au rapport de la Commission et de l’ajout de mesures de soutien supplémentaires considérables pour l’intégration dans l’éducation, souligne la Dre Sarah Shea, présidente de la Commission. Il faudra du temps et des ressources supplémentaires pour atteindre tous les objectifs prévus dans le rapport de la Commission en vue d’apporter des changements, mais il s’agit d’un excellent départ. » « Les mesures prévues s’alignent bien avec les domaines prioritaires cernés, et offrent davantage de soutien aux élèves, aux parents et aux éducateurs. » Le gouvernement provincial investit 15 millions de dollars, y compris une somme de cinq millions de dollars pour répondre aux besoins complexes des salles de classe, afin de mettre en place des changements au cours de la prochaine année scolaire. En septembre, le gouvernement provincial aura mis en place les nouvelles ressources et les mesures de soutien suivantes : 100 personnes à l’appui des élèves et des classes, y compris 40 praticiens en matière de soins aux enfants et aux jeunes et 60 aides-enseignants 70 enseignants spécialisés ayant des connaissances d’expert en matière d’appui aux élèves ayant des problèmes de comportement et des besoins complexes; y compris des enseignants spécialisés dans le soutien comportemental, des enseignants-ressources, des aides à l’apprentissage et des spécialistes de l’autisme 11 spécialistes du soutien parental qui aideront les familles à accéder aux programmes et aux services offerts huit programmes éducatifs de substitution à l’échelle de la province six psychologues scolaires et orthophonistes quatre infirmières scolaires (selon un accord de partenariat) qui assureront la mise en œuvre adéquate des plans de soins pour les élèves deux programmes « Achieve » qui aideront les élèves ayant des besoins complexes à mieux se préparer pour la vie après l’école secondaire « Je suis ravie que des fonds supplémentaires permettront d’augmenter les ressources, et j’espère que les changements se produiront rapidement cet automne, souligne Colleen Murphy, parent d’un élève ayant besoin de soutien supplémentaire en classe. Mon fils a besoin d’une personne en classe qui lui explique le travail à faire et qui le guide de façon individuelle ou dans un petit groupe. Un plus grand soutien et plus de formation pour les enseignants permettront à mon fils et aux autres élèves comme lui de recevoir le soutien dont ils ont besoin pour réussir. » Deux tiers des enseignants consultés par la Commission ont dit ne pas être adéquatement préparés à répondre aux besoins des classes de plus en plus complexes. Pour répondre à ces besoins en matière d’apprentissage, les enseignants recevront une formation spécialisée, et les possibilités de perfectionnement professionnel des enseignants seront réorientées pour mieux répondre aux différents besoins des élèves en matière d’apprentissage. Les enseignants et les aides-enseignants recevront également une formation en matière de soutien aux élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme et, pour la première fois, des spécialistes du soutien parental aideront les parents à accéder aux services et aux programmes offerts. « Le succès des élèves ne se définit pas uniquement par le rendement scolaire, souligne Natalie Hagarty, directrice de l’école élémentaire St. Joseph A. McKay. Nous devons aussi considérer le développement et le bien-être de nos élèves. Nous sommes ravis de voir cette approche de financement axée sur les besoins, qui appuiera des expériences équitables et assurera l’intégration de tous les apprenants. » Pour des renseignements supplémentaires, consultez le http://ednet.ns.ca/fr/inclusiveeducation . Le rapport intégral de la Commission pour l’intégration dans l’éducation peut être consulté au http://inclusiveedns.ca .last_img read more

GL holds talks in Vietnam

The two sides also agreed to study on signing the Vietnam-Sri Lanka Preferential Trade Agreement (PTA) in the future.In 2011, the Vietnam-Sri Lanka bilateral trade turnover reached 100 million U.S. dollars and is expected to hit one billion U.S. dollars by 2015. (Xinhua) Sri Lankan Foreign Minister G.L. Peiris, for his part, expressed his impression on achievements Vietnam has gained during the innovation and economic development process. Vietnamese Minister of Foreign Affairs Pham Binh Minh met with his Sri Lankan counterpart G.L. Peiris for talks over bilateral relations in capital Hanoi on Tuesday during his four-day visit to Vietnam.During the meeting, Vietnamese Foreign Minister Pham Binh Minh spoke highly of Peiris’s visit to Vietnam, adding that his visit plays an important role in further expanding the Vietnam-Sri Lanka multifaceted traditional friendship relations. The two ministers expressed delight at the positive development of the bilateral relations during the past years and agreed to further cooperation in fields of politic, defense and security, economic, trade and investment, oil, gas, and education. read more

Lancet more than 70000 extra care home places needed by 2025

first_imgResearchers compared data from two studies, each with more than 7,500 participants aged 65 and older from Cambridgeshire, Newcastle and Nottingham, which were conducted in 1991 and 2011. Professor Carol Jagger, lead author from Newcastle University, said: “Our study suggests that older people today are spending more of their remaining life with care needs.”This finding, along with the increasing number of older adults with higher rates of illness and disability, is contributing to the current social care crisis.” Old lady, crossed hands The researchers found that those in most need were far less likely to be living in care home than used to be the case.The percentage of adults aged 85 who required help round the clock who were living in a care home fell from 73.5 per cent to 51.8 per cent over the period.In a linked editorial, Sir Andrew, from the University of Oxford, said the projections “demand attention and action”.”Expenditure on the care of older people will need to increase substantially and quickly.” A Department of Health spokesman said: “High quality care isn’t just about care home beds – 61 per cent of people are cared for in their own home and since 2010 there has been a growth in home care agencies of more than 2,900. Delayed discharges are adding to problems in hospitals Credit:Peter Byrne/PA Sir Andrew Dilnot, who led a report on reform of elderly care, last night said the research showed an urgent need for a substantial investment in services, with too many pensioners were left living in fear that the costs would overwhelm them.The research led by Newcastle University said almost 190,000 new care home places will be needed by 2035 to accommodate soaring demand.The study found that gains in life expectancy mean people are spending longer living with higher levels of frailty.center_img Want the best of The Telegraph direct to your email and WhatsApp? Sign up to our free twice-daily  Front Page newsletter and new  audio briefings. High staff turnover mean many don’t get to know the residentsCredit:John Stillwell/PA “We’ve given local authorities in England an extra £2 billion boost over the next three years to maintain access for our growing ageing population and to put the social caresector on a sustainable footing for the future.” Hospital ward More than 70,000 extra care home places will be needed by 2025, with pensioners now spending twice as long living without independence, a Lancet study suggests.Women over the age of 65 can now expect to spend the last three years of their lives in a care home, or receiving help several times daily, the research shows. Two decades ago, they could expect to spend the last 18 months of their lives in need of such help.And the average man will receive such care for the last two and a half years of his life – when 20 years earlier, they could expect to spend just over a year in need of such assistance.last_img read more